Esoteric Andalltha, Pardon my French (FR posts), Stories

Je deviens progressivement un castor nain. C’est très laid à voir.

Je voyais bien que ces derniers temps mon épouse Sarah semblait un peu diminuée. Elle était pâle, elle perdait ses cheveux et elle se plaignait de manquer d’énergie. J’ai donc négocié quelques jours de congé avec mon employeur pour pouvoir travailler à la remise en état de ma chère et tendre.

J’ai commencé par sécuriser le chantier en installant autour d’elle un échafaudage en tubes d’acier galvanisé, un monte-charge à essence, une goulotte à gravats en caoutchouc, un tunnel pour piétons ainsi qu’un treuil de levage agrémenté d’une poulie auto-blocante. Ensuite, j’ai rassemblé, testé et désinfecté les outils nécessaires au succès de l’opération, à savoir une scie, un marteau, des clous, une meuleuse à charbon, une élageuse sur batterie, un compresseur électrique, un dérouilleur de sols pneumatique, une motobineuse compacte, un brise-béton, une machine de forage pétrolier et une vis. J’ai également acheté au vendeur de matériaux du coin une planche de coffrage en sapin brut, quatre-vingt-deux madriers en bois exotique, deux poutrelles métalliques, cinq tuiles en ciment, trois plaquettes de parement en pierre naturelle et une frise Tintin.

C’est en ouvrant Sarah que j’ai constaté la sévérité de la vétusteté de ses entrailles. La pauvre ! Tout était mangé par la mérule. Une fouine avait rongé le câble d’alimentation et une famille de rats avait élu domicile dans le talon droit. Tout était à jeter ! J’ai dû tout reconstruire, de la charpente aux travaux de finition. Heureusement que j’étais bien équipé ! Ça m’a pris quatre jours mais là elle est repartie pour dix ans au moins. Grâce à une méthode de rangement intelligent, j’ai même pu dégager de la place au niveau du tronc et du coude gauche pour l’aménagement d’une salle des fêtes disponible à la location et d’un centre commercial dont la moitié des espaces sont déjà réservés par de prestigieuses enseignes et par un type qui ne vend rien et qui insulte tous les visiteurs. C’est un peu bizarre mais le mec est régulier dans le paiement de son loyer alors c’est pas grave.

Mon devoir conjugal rempli, je me suis enculé en hurlant des choses en wallon que même moi je n’ai pas comprises.

Standard
Esoteric Andalltha, My tailor is rich (EN posts), Pardon my French (FR posts), Stories

Avant j’étais une femme et encore avant j’étais un homme

I hitchhiked from Liège, Belgium to Sticker, UK just to do this.

thierry-jaspart-uk-sticker

Standard