Esoteric Andalltha, Pardon my French (FR posts), Stories, Thoughts

Dur comme du Gradur

Des lacets de chaussures, une bible de poche et un œuf. C’est ce qu’on m’a rendu ce matin dans un horrible sac plastique en me libérant du pénitentier de Lincent. Pas un sourire. Pas une poignée de main. Dehors, il faisait froid. Personne ne m’attendait. J’ai un peu pleuré puis je suis allé prendre un thé au café de la gare. Je n’ai pas touché au thé. Je n’aime pas le thé. Par la grande fenêtre embuée du bar, j’ai regardé les trains passer. J’ai observé les navetteurs pressés. Les amoureux qui se disputent. Ceux qui s’embrassent. J’ai vu un chat nager. Je ne savais pas que ça nageait, un chat. Enfin, on aurait plutôt dit un pinson. Et il ne nageait pas vraiment. Mais il faisait bien semblant. Je me sentais perdu. Mais ça ne m’angoissait pas vraiment. Je savais que tôt ou tard j’allais remettre le pied à l’étrier. Que tôt ou tard, je retrouverais le sourire. Que ce n’était qu’une question de temps. Le temps a passé. Des mois. Des semaines. Des jours. Sept heures. Et rien n’a bougé. Quand j’étais dans ma cellule, on ne me demandait que de vivre. De respirer. De manger. De boire. De regarder la télévision. De dormir. Dans la vraie prison, il faut travailler. Travailler pour travailler, sans jamais se demander pourquoi. Travailler plus et mieux que le voisin. Et s’en féliciter. Il faut être beau. Il faut être mince alors que la nourriture saine à bon prix est de plus en plus rare. Il faut porter de beaux vêtements. Il faut avoir une belle compagne. Il faut masquer ses émotions. Faire croire à l’autre que rien ne nous touche. Qu’on est heureux. Qu’on passe les plus belles vacances du monde. Il faut avoir de la conversation. De l’humour. Il faut savoir des choses. Toujours être au fait. Tout prendre avec détachement. Il faut se décoiffer pour saluer. À table, il faut manger avec le couteau à gauche et la fourchette à droite. Ou l’inverse, je sais plus. En toute circonstance, il ne faut pas se montrer faible. Il faut être fort. Mais moi, je ne suis pas fort. Je suis faible. Comme la plupart d’entre nous. Je suis moche. Comme un tas de merde obèse avec de longs cheveux dérangés plantés dessus. Je ne suis pas intelligent. Je ne sais même pas ce que c’est, l’intelligence. J’aime rire mais je peux pleurer. Des mois. Des semaines. Des jours. Sept heures. Je n’aime pas le travail. Ça me fatigue. Je ne veux pas sortir avec la plus belle femme du monde. Je veux passer des moments de qualité avec celle que j’aime. Je ne veux pas avoir une belle voiture. Je n’aime pas la voiture. Je ne veux pas être rassuré de voir à la télévision qu’il existe des gens encore plus cons que moi. Alors feignez le bonheur, soyez travailleurs, beaux, intelligents, mangez tous les animaux de la Terre, anéantissez toute végétation, polluez l’air, salissez tout ce qui est beau, démolissez tout ce que vous pouvez démolir avant de poser vos bagages sur une autre planète sur laquelle vous pourrez reprendre vos odieuseries mais moi, je retourne en taule. J’avais même pas fini ma sieste et demain, c’est le jour des pâtes.

La vie, c’est trop dur. Comme du Gradur.

Standard
Esoteric Andalltha, My tailor is rich (EN posts)

Instagram finds

Photos found on Instagram. — with J’existe, Cost, Revs, BNE, PQ, Tempo, Popcorn, Ream, Reus and others.


A photo posted by joseph (@unautre) on


A photo posted by Oudezijds (@oudezijds) on



A photo posted by Rene Phillips (@oigrenoida) on


A photo posted by @pafaphoto on


A photo posted by Popcorn (@popcornone) on


Standard
Esoteric Andalltha, My tailor is rich (EN posts), Stories

Cambodia 2015

These photos look better on Flickr.

Tonlé Sap

Tonlé Sap

Tonlé Sap

Tonlé Sap

Tonlé Sap

Tonlé Sap

Tonlé Sap

Tonlé Sap

Tonlé Sap

Tonlé Sap

Phnom Penh

Phnom Penh

Phnom Penh

Phnom Penh

Phnom Penh

Phnom Penh

Phnom Penh

Phnom Penh

Phnom Penh

Phnom Penh

Phnom Penh

Phnom Penh

Phnom Penh

Phnom Penh

Cobra's place in Phnom Penh

Cobra’s place in Phnom Penh

Phnom Penh

Phnom Penh

Phnom Penh

Phnom Penh

Phnom Penh

Phnom Penh

Phnom Penh

Phnom Penh

Rest in peace

Rest in peace

Phnom Penh

Phnom Penh

Choeung Ek

Choeung Ek

Choeung Ek

Choeung Ek

Choeung Ek

Choeung Ek

Choeung Ek

Choeung Ek

Choeung Ek

Choeung Ek

THIERRYWHERE! JASPARTOUT !

THIERRYWHERE! JASPARTOUT !

Angkor

Angkor

Angkor

Angkor

Angkor

Angkor

Siem Reap

Siem Reap

Siem Reap

Siem Reap

Somewhere in Cambodia

Somewhere in Cambodia

Somewhere in Cambodia

Somewhere in Cambodia

Sihanoukville

Sihanoukville

Sihanoukville

Sihanoukville

Sihanoukville

Sihanoukville

Bokor

Bokor

Bokor

Bokor

Bokor

Bokor

Bokor

Bokor

Goodnight Cambodia

Goodnight Cambodia

Standard
Esoteric Andalltha, Pardon my French (FR posts), Stories

Je veux vivre

J’ai oublié l’amour. J’ai oublié le rire. Je me sens seul. J’ai besoin d’un ami. Un ami qui me prendrait par la main et qui me montrerait que la vie n’est pas toujours si laide. Je veux courir sans jamais m’arrêter. Je veux voir la mer, les montagnes. Je veux nager dans le ciel avec les canards. Je veux manger tous les fruits du monde. Je veux embrasser toutes les filles de la Terre. Je veux vivre.

Standard
Esoteric Andalltha, Pardon my French (FR posts), Stories

Fatigué comme une vieille salade

Je suis fatigué comme une vieille salade. Un nuage d’idées noires gronde au-dessus de ma gueule. La chambre dans laquelle je vis a rétréci. La fenêtre a disparu. Les murs transpirent. J’aimerais pouvoir m’endormir. Dormir une heure, un mois, un an. Puis me réveiller dans les bras rassurants de ma mère qui m’assurerait que toute ma vie n’était qu’un mauvais rêve, que tout ça n’existe pas. Je suis fatigué.

Standard
Esoteric Andalltha, Pardon my French (FR posts)

Affichez votre supériorité urbaine !

Hé ho ! de l’Internet !

Si vous désirez choper cet été en faisant croire que c’est vous qui disséminez les fameux petits triangles ornithologiques en Europe et au-delà, acquérez tout de suite un de mes T-shirts ! Il m’en reste un peu et ça tombe très bien car j’ai besoin de fric pour préparer mes prochains attentats méta-artistiques.

Le choix des tailles est grand, les filles et les garçons souffrant de décharnement ou d’obésité morbide n’ont donc pas à s’en faire. Le prix initial du vêtement est fixé à 1000€ pièce mais je vous invite à profiter d’une réduction de 980€ en utilisant le code NIK TA MER.

Passez commande sur andalltha (arobase) hotmail.com !

D’autres “tofs” des T-shirts ici.

Même le tout show business plussoie !

Standard
Echoing the sound, Esoteric Andalltha, Pardon my French (FR posts), Thoughts

Tous augmentent

George Washington
John Adams
Thomas Jefferson
James Madison
James Monroe
John Q. Adams
Andrew Jackson
Martin Van Buren
William H. Harrison
John Tyler
James K. Polk
Zachary Taylor
Millard Fillmore
Franklin Pierce
James Buchanan
Abraham Lincoln
Andrew Johnson
Ulysses S. Grant
Rutherford B. Hayes
James A. Garfield
Chester A. Arthur
S. Grover Cleveland
Benjamin Harrison
S. Grover Cleveland
William McKinley
Theodore Roosevelt
William H. Taft
T. Woodrow Wilson
Warren G. Harding
J. Calvin Coolidge
Herbert C. Hoover
Franklin D. Roosevelt
Harry S. Truman
Dwight D. Eisenhower
John F. Kennedy
Lyndon B. Johnson
Richard M. Nixon
Gerald R. Ford
Jimmy Carter
Ronald W. Reagan
George H. W. Bush
Bill Clinton
George W. Bush
Barack Obama
Didier Boclinville

Standard