Esoteric Andalltha, Pardon my French (FR posts), Stories

Gros nez

Ne vous êtes-vous jamais demandé pourquoi certains d’entre nous naissent avec un nez gigantesque tandis que d’autres héritent d’un plus modeste ?

Eh bien la réponse est très simple, Jamy ! La taille du nez est régie par l’hormone de croissance, aussi appelée somatotrophine. Cette hormone est produite par les cellules somatotropes de l’hypophyse. Bien qu’elle stimule la croissance et la division de la plupart des cellules de l’organisme, les os et les muscles squelettiques sont ses organes-cibles principaux et la somatotrophine y exerce des effets anabolisants : activation de la croissance des os longs et accroissement de la masse musculaire. Contrairement au plexus péri-aortique qui neutralise les cellules muscariniques et les polarise en fonction de l’afflux de sérotonine alcaline, la somatotrophine régit la sécrétion des hormones hypothalamiques antagonistes. Les liquides interstitiels, contenus dans le compartiment plasmatique droit, s’agglutinent donc aux fibres cholinergiques post-ganglionnaires, libérés par le tronc cérébral et conduits par l’ensemble des canaux ligands-dépendants. Le contrôle exercé par la somatotrophine sur le rythme sécrétoire des hormones corticotropes induit que la production somatotrope est limitée dans le temps et dans l’espace, compte tenu de la parasympathie du moteur somatique. Si le thalamus inclusif reconnaît grossièrement l’origine de l’aire somesthésique du cortex extra-lemniscale, la voie antéro-latérale, elle, repose sur la somation et s’inscrit donc intégralement dans le processus de détection perceptive des stimuli codés suivant la fréquence des potentiels d’action du champ réceptif d’un neurone sensoriel primaire. La perte de protéines d’accostage est donc occasionnée alors que la transmission des influx nerveux le long d’un axone électrique est accélérée grâce à la libération par exocytose de signaux chimiques dans la fente présynaptique de la région réceptrice du système inhibiteur central. La dépolarisation asymétrique des énergies ioniques n’est cependant possible que quand PUTE PUTE PÉDÉ GROS NEZ DE MERDE

Je vous souhaite à tous une année primesautière !

Standard
Esoteric Andalltha, Pardon my French (FR posts), Stories

Paris 2014

Conchita Wurst for Andalltha

Conchita Wurst for Andalltha

À Thierry, Par votre art, donnez des couleurs à la vie ! Amitiés, André Bellaïche

À Thierry, Par votre art, donnez des couleurs à la vie ! Amitiés, André Bellaïche

THIERRYWHERE! JASPARTOUT !

THIERRYWHERE! JASPARTOUT !

Rizote, J'existe and others

Rizote, J’existe and others

Zoo York x CONART — photo prise par Gabri le Cabri

Zoo York x CONART — photo prise par Gabri le Cabri

Elsa Zylberstein for Andalltha

Elsa Zylberstein for Andalltha

Le Centre du Christ Libérateur de Paris, fondé par le regretté Joseph Doucé

Le Centre du Christ Libérateur de Paris, fondé par le regretté Joseph Doucé

Des tchinisses

Des tchinisses

Standard
Esoteric Andalltha, Pardon my French (FR posts)

Tu retires tout, y compris le tampax !

Installez-vous confortablement dans votre divan, éteignez votre téléphone portable, ouvrez un sachet de chips et une cannette de Coca et constatez les dégâts causés par la gangrène autocollante de la Street Surprise répandue dans le centre-ville de Clermont-Ferrand !

Avec, en guests, Sfun, Koleo, Lgja, moi-même et d’autres “usual suspects” !

Standard
Esoteric Andalltha, Pardon my French (FR posts), Stories

Un drôle de chapeau

Helsinki. 666 av. J.-C. De lourds nuages de pisse dansent au-dessus de la ville. Les chiens hurlent. Les putains grognent. Du sommet de son minaret en bois de pomme de pin, un homme dicte à sa femme la liste des courses. Il hurle plus fort qu’il ne crie. Un bouc mort, un kilo de nougat, deux litres de pus de vache et des Apéricubes. Tous les ingrédients nécessaires à la création de l’élixir de paix et de justice entre les hommes et aussi entre les chats. Assisté par Jack Lang, Jack Lang, Adolf Hitler, un druide dépressif et un Balavoine rance, il entend bien mettre un point final à la violence faite aux hommes par les hommes, aux chats par les chats, aux hommes par les chats et aux chats par les hommes. Il en est persuadé : grâce à sa panacée, le mal, la cruauté, la haine, l’obscénité, les coups, les blessures, la torture, la punition, le meurtre, l’assassinat, le parricide, le matricide, le régicide, le génocide, le suicide, la barbarie, la mutilation, la décapitation, l’écartèlement, l’empoisonnement, l’électrocution, la séquestration, l’humiliation, l’intimidation, le harcèlement, la moquerie, l’injure, la menace, l’outrage, le complot, le mensonge, le parjure, le blasphème, la fraude, la corruption, l’escroquerie, le braquage, le vol, le viol, le piratage, la contrefaçon, le vandalisme, la drogue, l’esclavage, l’exploitation, le proxénétisme, la guerre, la dictature, le totalitarisme, le terrorisme et le crime contre l’humanité ne seront rapidement plus que de vagues mauvais souvenirs. Après quelques incantations de druide et de magie, les gens autour de lui étaient toujours des connards. Ça n’a pas marché mais il avait essayé.

Et je n’ai pas fait d’erreur en rédigeant ce texte, Jack Lang et Jack Lang sont des personnes bien distinctes qui portent tout simplement le même nom et le même prénom. J’en ai déjà rencontré un des deux et il a un drôle de chapeau.

Standard