Esoteric Andalltha, Pardon my French (FR posts), Stories

Campagne de publicité alternative

En 2013, j’ai donné un concert de légende au Jour du Seigneur, un petit bar liégeois qui maintenant n’existe plus.

Je ne me voyais pas me lancer dans la réalisation d’une affiche pour promouvoir l’évènement. C’est tellement banal, une affiche ! Alors j’ai remarqué que quand la plupart des artistes partent en tournée, ils font parvenir aux lieux dans lesquels ils vont se produire l’affiche type de leur spectacle, et les gérants des salles n’ont plus qu’à la compléter avec une sorte de petit talon en noir et blanc comprenant toutes les informations pratico-pratiques, c’est-à-dire la date, l’adresse et les possibilités de réservation. L’idée de remplacer leurs coupons à la con par les miens dans le but de détourner leur clientèle est donc venue tout naturellement.

Après avoir travaillé durement à la mise en place de ces coupons dans le tout Liège, j’ai été contacté par un monsieur très fâché qui m’a accusé de détourner sa clientèle et m’a promis un procès en bonne et due forme. Trois ans plus tard, je n’ai toujours pas eu de nouvelles de ce charmant bonhomme. Où es-tu ? Que deviens-tu ? Penses-tu encore à moi ? Je n’oublierai jamais ta voix suave.

thierry-jaspart-detournement-affiches-concert-jour-du-seigneur-01

Avant

thierry-jaspart-detournement-affiches-concert-jour-du-seigneur-02

Après

thierry-jaspart-detournement-affiches-concert-jour-du-seigneur-05

thierry-jaspart-detournement-affiches-concert-jour-du-seigneur-06

thierry-jaspart-detournement-affiches-concert-jour-du-seigneur-07

thierry-jaspart-detournement-affiches-concert-jour-du-seigneur-08

thierry-jaspart-detournement-affiches-concert-jour-du-seigneur-09

thierry-jaspart-detournement-affiches-concert-jour-du-seigneur-10

thierry-jaspart-detournement-affiches-concert-jour-du-seigneur-11

thierry-jaspart-detournement-affiches-concert-jour-du-seigneur-13

Standard
Esoteric Andalltha, Pardon my French (FR posts), Stories

Une « performance » avilissante

Il y a quelques mois, j’ai participé sans vous prévenir à l’exposition Brunch’Art organisée au Parc de l’Harmonie à Verviers. Ma douce et moi-même avions fêté un mariage la veille. La nuit avait été très courte. J’ai donc choisi de la poursuivre au milieu des exposants. J’ai quand même bouffé un vieux Xanax pour optimaliser la qualité de mon sommeil sans être indisposé par le boucan et la lumière.

Merci à Dimitri Greimers pour le rapport photographique.

Standard
Esoteric Andalltha, Pardon my French (FR posts), Stories

Polnareff pas le progrès !

Il y a plus ou moins deux semaines, pour fêter mon incroyable anniversaire, la belle Sarah et moi-même avons assisté à un café-débat sur la très déprimante ménopause au Crowne Plaza de Liège. J’avais un peu des fous rires nerveux au début mais je me suis rapidement surpris à trouver les débats intéressants. Seulement, Frédéric et Alexandre se sont fait refouler à l’entrée car ils n’étaient pas accompagnés d’une dame. Quand on est un homme, on a apparemment pas le droit de s’intéresser à ce que sa partenaire vit ou vivra. Soit. Après, on a erré en ville comme de très vieux marcoux.

Standard
Esoteric Andalltha, Pardon my French (FR posts), Stories

Les grands travelos inutiles

Une photo tout à fait représentative du bien dérouler de mon incroyable anniversaire.

Merci à ma princesse Sarah, à Matthieu, Manuel, Sébastien, Alexandre, Jordan, Olivier, Jeff, Ange, Frédéric, Aude, Alexis, Thomas, Fabian, Marco, László et à Geoffroy. Je vous aime tellement… mais je suis très pudique alors je ne vous le dirai pas. Allez bien vous enculer dans la mer sur du Lalanne !

Standard
Pardon my French (FR posts), Stories

Ter

Je me suis réveillé ce matin sur une plage de moignons. Le Soleil se levait. Il ressemblait à la Lune. Mes oreilles coulaient de la merde jusque dans mon cul. Ça me tenait chaud. J’ai souri bêtement. Je me sentais bien. J’étais heureux. Je n’avais plus besoin d’amour. Je n’avais plus besoin d’argent. Je n’avais envie de rien. J’avais tout. Le malheur était malheureux et la mort était morte. Le bien avait gagné. Puis j’ai été au casino et j’ai tout perdu. Mais c’était bien quand même.

Standard
Esoteric Andalltha, Pardon my French (FR posts), Stories, Thoughts

Dans la mer sur du Lalanne

Mais c’est pas possible ! J’en ai encore trouvé un ce matin derrière mon armoire… Ils sont partout. Je te fiche mon billet que d’ici à la boulangerie, je vais en croiser une centaine ! Ils vivent nus et ils ne s’épilent pas. Ils ne travaillent pas. Ils dorment beaucoup. Ils rient. Ils ne mangent pas de viande. Ils ne se nourrissent que de fruits. Ils font éjaculer leurs copines. Ils s’aiment. Ils ne votent jamais. Je les trouve vulgaire mais, parfois, je me demande si ce n’est pas moi qui le suis. Leur manque de citoyenneté me choque mais, parfois, je me demande si ce n’est pas moi qui ne suis pas citoyen. Je les déteste parce que je les envie. J’envie leur bonheur. Ils représentent tout ce que j’aurais voulu être. Je ne veux plus les voir. Je veux qu’ils meurent. En souffrant. Dans la mer sur du Lalanne.

Standard
Esoteric Andalltha, Pardon my French (FR posts), Stories, Thoughts

Le vrai contraire de l’amour, c’est la différence

Ça a commencé ce matin. J’ai déjeuné en lisant le journal puis j’ai roulé-boulé à l’aveuglette une demi-cinquantaine d’heures. Je ne parvenais pas à m’arrêter, c’était l’Enfer. La machine s’était emballée. J’appelais à l’aide mais le temps que les passants réagissent, j’étais déjà trois kilomètres plus loin. Je me suis finalement écrabouillé violemment contre un arbrisseau. Maintenant, je souffre très fort à la tête et je me sens seul. Je ne sais pas où je suis. Il fait tout noir et je ne trouve pas la sortie. Je n’ai même plus la force de pleurer. Dis-moi, c’est quand, la fête de la haine ?

Standard