Esoteric Andalltha, Pardon my French (FR posts), Stories

Marche à l’air grave et décidé

Sans même vous en avoir parlé ici, j’ai organisé il y a quelques mois une marche à l’air grave et décidé dans le centre-ville de Liège.

Advertisements
Standard
Echoing the sound, Esoteric Andalltha, Pardon my French (FR posts), Stories

Lève-toi et Marche-en-Famenne !

Mille mercis au théâtre Le Moderne, au Kollectif Bunker, à Freddy Tougaux, Moyen, Cédric Gervy, Edgar Szoc, Damien Ernst, David Leloup, Stronf (le f est muet), Vol au Vent, Frygo Tacyte, Bob Le Marin, Philippe Henkinet, Hugues Onfray, Dimitri Greimers, Max le Daron, Hugo Freegow, Pute-Acier, Geister, Klaus Vomi et Pascal Coribello d’avoir contribué au succès de La Grande et de La Grosse en ajoutant copieusement au chaos de ce monde. Et tous nos vœux de bonheur à Vincent Flibustier et à Cindya Izzarelli qui se sont dit oui sous la supervision d’un hologramme en carton de Michel Daerden, pittoresque bourgmestre d’Ans.

Le chasseur d’images François-Xavier Cardon a assuré la captation et le montage de « l’après film » de La Grande Communion.


La Grosse Commission devait initalement être exécutée par un ami qui a finalement été séquestré par des braqueurs toxicomanes qui l’ont volé, battu et violé (véridique). Le vieux beau Christian Jonet s’est ensuite engagé à assurer la performance avant de se défiler lâchement. Je me suis donc résolu à mettre moi-même les mains dans le cambouis. Je me dégoûte d’avoir commis cette horreur mais c’était pour l’art alors il fallait le faire.

Standard
Esoteric Andalltha, Pardon my French (FR posts), Stories

X-moi sur du Y !

Pendant plus d’une année, j’ai inondé mes amis de textos malveillants. Florilège.

« Tricote-moi une écharpe sur du Keane ! »

« Trais-moi la prostate sur du Mika ! »

« Délivre-moi un permis de bâtir sur du Cali ! »

« Insémine-moi le brushing sur du Mitchell ! »

« Vitriole-moi les couilles sur du Eiffel ! »

« Démolis-moi psychologiquement sur du Garou ! »

« Enterre-moi vivant sur du Charlie Winston ! »

« Escroque-moi sur du Maroon 5 ! »

« Saisis mon mobilier sur Les Choristes ! »

« Bats-moi au Docteur Maboul sur du Ménélik ! »

« Accorde-moi un congé maladie sur du Metallica ! »

« Licencie-moi pour trisomie sur du Sepultura ! »

« Inocule-moi la trisomie du cul sur du Wagner ! »

« Plonge-moi dans un SIDA artificiel sur du Tonton David ! »

« Fais-moi disparaître dans l’acide sur du Papa Wemba ! »

« Excise-moi sur du Georges-Alain ! »

« Branle-toi dans ma poche à merde sur du Manau ! »

« Prépare-moi une potée liégeoise sur du Moby ! »

« Trie mes extraits de compte sur du Bébé Charli ! »

« Verse-moi mes indemnités de chômage sur du Charlebois ! »

Standard
Esoteric Andalltha, Pardon my French (FR posts), Stories, Thoughts

Boules et bile

Toute ma vie, j’ai fuit les miroirs. Pas par catoptophobie mais par dégoût de mon image. Je tiens ça de mon père. Ce sentiment de répulsion est cependant injustifié. En effet, il est impossible de concevoir une image plus contradictoire que celle qui est réfléchie par le miroir. Il suffit de porter un anneau à l’oreille gauche pour que le reflet de soi le porte à l’oreille droite. Je me réjouis désormais de me voir dans la glace et de savoir que je ressemble à tout sauf à ce que j’y vois.

Standard