Esoteric Andalltha, Pardon my French (FR posts), Stories

Même jour, même heure, même pomme

Un joli samedi du tout aussi joli mois de mars, j’ai participé aux retrouvailles des anciens élèves d’une école dans laquelle je n’ai jamais étudié : l’athénée de Soignies. Pour l’art. J’y ai rencontré de sympathiques gens mais il faut avouer que quand il était question de partager les souvenirs, j’étais très vite à court d’anecdotes. La légitimité de ma présence a été vite questionnée. J’ai dû expliquer aux plus insistants que mon vrai nom est Jérôme ****** (un nom que j’ai pêché dans la liste des promus de 2005) mais que suite à un vol de pomme de terre, j’ai changé d’identité et d’apparence pour fuir la justice belge. Cet argument n’a pas convaincu et je me suis finalement fait fiche à la porte. J’ai ensuite erré la nuit pour découvrir Soignies puis j’ai marché trois heures jusqu’à un point stratégique d’où j’ai fait du stop. Le retour a un peu été pénible.

Une gouttière, une cannette… une photo d’ambiance

La façade de l’athénée sonégien

Abandon de ma très pouilleuse combinaison de colleur d’affiches électorales au profit d’une tenue de ville « casual chic »

Un jeu

Des lauréats

Sieste clandestine à l’étage

Photo de classe

Les documentaristes officiels de l’évènement

Un nourrisson couvert de merde

Grosse nouba de fortune sur l’aire d’autoroute de Thieu

Moi et mon barda, pris en étau entre des sièges de voiture

Standard
Esoteric Andalltha, Pardon my French (FR posts), Stories

Une « performance » avilissante

Il y a quelques mois, j’ai participé sans vous prévenir à l’exposition Brunch’Art organisée au Parc de l’Harmonie à Verviers. Ma douce et moi-même avions fêté un mariage la veille. La nuit avait été très courte. J’ai donc choisi de la poursuivre au milieu des exposants. J’ai quand même bouffé un vieux Xanax pour optimaliser la qualité de mon sommeil sans être indisposé par le boucan et la lumière.

Merci à Dimitri Greimers pour le rapport photographique.

Standard
Esoteric Andalltha, Pardon my French (FR posts), Stories

Message aux plus liégeois d’entre vous

Si vous avez environ une minute à perdre, lisez ceci.

Lors d’une soirée passée à La Diode il y a deux ou trois semaines, Olivier D. (qui a tenu à conserver l’anonymat le plus total dans cette sinistre affaire) a lancé, “pour de rigoler”, l’idée d’une reconstitution de la tuerie qui a retourné la ville de Liège l’année dernière, avec des armes factices, des tomates pourries, un masque de Ben Laden et de la bonne humeur. L’envie de réaliser ce beau rêve est montée en moi comme un besoin d’éternuer et quatre secondes après, on élaborait déjà les plans les plus machiavéliques pour préparer ce qui allait être un merveilleux happening artistique. La date était toute trouvée : celle de l’ouverture du Village de Noël place Saint-Lambert.

À l’heure où je vous parle, je devrais être en train de pourrir dans une cellule du commissariat de la rue Natalis, jouissant à l’idée que la moitié de la Province de Liège me hait définitivement. Mais il n’en est rien. J’ai été faible. J’ai failli. J’ai pensé que j’aurais pu mettre ma vie en jeu en provocant la panique à une heure de grande affluence. Un agent de la maréchaussée pas très finaud, la gâchette facile, pris de surprise, ne remarquant pas que ma mitraillette a été découpée grossièrement dans un carton du Colruyt…

Alors, pour que la magie opère quand même, je vous demanderai de vous isoler dans une pièce sombre, de faire le vide autour de vous et de faire l’effort mental d’imaginer que ça s’est vraiment passé. Riez, trouvez ça scandaleux ou juste pas drôle, ça c’est plus mon problème. Parce que de toute façon, je ne l’ai pas fait.

Sinon, j’aime beaucoup les ananas. Et vous ?

Un beau week-end à tous.

Standard
Esoteric Andalltha, Pardon my French (FR posts), Stories

Pique-Nique Pourri

C’était ce dimanche. C’était interdit aux Juifs et aux homosexuels. C’était sympa.

La vie peut être belle, elle peut être moche, mais dans tous les cas elle n’a absolument aucun sens.

Pour célébrer la Vie et l’absurdité qui la caractérise, car on lui doit bien ça, j’organise, ce dimanche 30 septembre à 17h à l’ancienne dentisterie de Bavière à Liège, un pique-nique. Mais pas n’importe quel pique-nique. Je vous propose de n’apporter que des aliments périmés et du café froid (périmé aussi, si possible). Nous nous installerons donc dans la boue afin de déguster ces petits mets moisis.

Haut-le-cœur, nausées, pluie, propos blessants et mauvaise ambiance assurés.

Ce n’est pas une blague, cet événement aura bel et bien lieu. Je documenterai le tout avec un appareil photo de mauvaise qualité. L’affiche arrive bientôt.

ATTENTION ! En cas de beau temps, je serai obligé de postposer la date de ce pique-nique. Le cas échéant, vous serez, bien entendu, tenus au courant en temps utile.

Campagne de promotion

Campagne de promotion

Instant capturé par Olivier Delhez

Instant capturé par Olivier Delhez

Instant capturé par Olivier Delhez

Instant capturé par Olivier Delhez

Instant capturé par Gene Denis

Instant capturé par Gene Denis

Standard