Esoteric Andalltha, Pardon my French (FR posts), Stories

Le “director’s cut” de l’article paru dans le dernier NowMagazine

Cet article n’a aucun intérêt. Pas le moindre. C’est plus honnête de vous prévenir. C’est mon numéro AWIPH qui a séduit la rédaction du Magazine NOW, pas mes talents journalistiques.

« Les meilleures huîtres du marché, c’est chez Tonton Huître à Flémalle ! »

Oui. Cet article est entrecoupé d’annonces publicitaires parce qu’il faut bien gagner sa vie.

« Du lundi 22 au samedi 27 juin, conditions spéciales au garage Jaquet à Boncelles ! »

Dans chaque numéro du NOW, je vous invite à visiter virtuellement un commerce wallon et même à vous y rendre physiquement si vous en avez l’envie. Et cette fois-ci, c’est le café Aux Caves d’Artois, rue de Limbourg 43 à Verviers que j’ai choisi. Oui, encore un café. Oui, avec un juke-box comme la fois passée. Oui, c’est un peu pénible. Je vous avais dit de ne pas vous réjouir ! Vous ne m’avez pas écouté ! Et puis de tous les cafés wallons que je connaisse, ce sont les Caves d’Artois qui ont le plus de charme. Genre mon bar préféré. Alors voilà. J’aurai tout le temps de vous emmener par la main dans d’autres types d’établissements : un salon de coiffure tenu par un homme portant des moustaches grosses comme des buis et le cabinet de mon dentiste dans lequel je dois aller me faire soigner une horrible carie purulente la semaine prochaine.

« Le nouveau roman de Marc Levy est bien. »

Je n’ai remarqué il n’y a qu’une semaine que chez Marinette, ça s’appelle aux Caves d’Artois. Marinette, c’est la patronne. Elle tient le café depuis une quarantaine d’années. Voire peut-être un peu plus. Les clients ont défilé, les modes ont changé. Les gens dansaient dans les cafés, avant. Maintenant, beaucoup moins. Les usines du quartier ont presque toutes fermé leurs portes. Une fois, un type a failli être dévoré par un grizzli enragé. Mais à mieux y regarder, ce n’était qu’un chat. Mais il n’avait pas l’air commode.

« Le vendredi 5 juin à 20h30, les impayables Taloche joueront exceptionnellement septante fois d’affilée leur légendaire sketch des frites au Kursaal de Dolhain. Migraine et nausée garanties ! »

La tension entre la gentillesse et l’humour de la patronne et la gentillesse et l’humour de son chien est considérable. Quand il ne court pas dans le jardin clôturé de sa maîtresse, l’animal féroce l’attend dans la camionnette stationnée à côté du café en hurlant et en grognant sans relâche. Marinette seule inspire confiance à ce chien qui est d’une hostilité extrême à l’égard de plus ou moins toutes les autres personnes du monde.

« Grâce à SOS Enfants Laids et Pauvres, faites vivre des enfants laids et pauvres ! »

Des centaines de curieux petits bibelots à vendre sont exposés un peu partout chez Marinette. Un nain en plastique, un canard en mousse, une voiture miniature, une collection de chevalières, des porte-clés de toute sorte, une bouteille de vin à roulettes, un sifflet en or, une cuiller, un jeu de société… On passerait sa vie à tout regarder.

« Du lundi 22 au samedi 27 juin, conditions spéciales au garage Jaquet à Boncelles ! »

Elle est pas déjà passée, cette pub-là ?

« Du lundi 22 au samedi 27 juin, conditions spéciales au garage Jaquet à Boncelles ! »

« Du lundi 22 au samedi 27 juin, conditions spéciales au garage Jaquet à Boncelles ! »

Je vais m’énerver.

« Du lundi 22 au samedi 27 juin, conditions spéciales au garage Jaquet à Boncelles ! »

« Du lundi 22 au samedi 27 juin, conditions spéciales au garage Jaquet à Boncelles ! »

« Du lundi 22 au samedi 27 juin, conditions spéciales au garage Jaquet à Boncelles ! »

« Du lundi 22 au samedi 27 juin, conditions spéciales au garage Jaquet à Boncelles ! »

ON A COMPRIS, BORDEL !

« Du lundi 22 au samedi 27 juin, conditions spéciales au garage Jaquet à Boncelles ! »

Bon, j’y vais sinon je vais faire un malheur. De toute façon, la rédaction de cet article n’était qu’un prétexte pour faire passer un message à mon ex-femme qui ne répond plus jamais à mes appels téléphoniques. Monique, si tu me lis, pourrais-tu me rendre d’une façon ou d’une autre mon best of d’Hervé Vilard ? Ça me manque, la musique quand je conduis. Merci.

Standard

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s