Esoteric Andalltha, Pardon my French (FR posts), Stories

Gros nez

Ne vous êtes-vous jamais demandé pourquoi certains d’entre nous naissent avec un nez gigantesque tandis que d’autres héritent d’un plus modeste ?

Eh bien la réponse est très simple, Jamy ! La taille du nez est régie par l’hormone de croissance, aussi appelée somatotrophine. Cette hormone est produite par les cellules somatotropes de l’hypophyse. Bien qu’elle stimule la croissance et la division de la plupart des cellules de l’organisme, les os et les muscles squelettiques sont ses organes-cibles principaux et la somatotrophine y exerce des effets anabolisants : activation de la croissance des os longs et accroissement de la masse musculaire. Contrairement au plexus péri-aortique qui neutralise les cellules muscariniques et les polarise en fonction de l’afflux de sérotonine alcaline, la somatotrophine régit la sécrétion des hormones hypothalamiques antagonistes. Les liquides interstitiels, contenus dans le compartiment plasmatique droit, s’agglutinent donc aux fibres cholinergiques post-ganglionnaires, libérés par le tronc cérébral et conduits par l’ensemble des canaux ligands-dépendants. Le contrôle exercé par la somatotrophine sur le rythme sécrétoire des hormones corticotropes induit que la production somatotrope est limitée dans le temps et dans l’espace, compte tenu de la parasympathie du moteur somatique. Si le thalamus inclusif reconnaît grossièrement l’origine de l’aire somesthésique du cortex extra-lemniscale, la voie antéro-latérale, elle, repose sur la somation et s’inscrit donc intégralement dans le processus de détection perceptive des stimuli codés suivant la fréquence des potentiels d’action du champ réceptif d’un neurone sensoriel primaire. La perte de protéines d’accostage est donc occasionnée alors que la transmission des influx nerveux le long d’un axone électrique est accélérée grâce à la libération par exocytose de signaux chimiques dans la fente présynaptique de la région réceptrice du système inhibiteur central. La dépolarisation asymétrique des énergies ioniques n’est cependant possible que quand PUTE PUTE PÉDÉ GROS NEZ DE MERDE

Je vous souhaite à tous une année primesautière !

Advertisements
Standard

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s