Natural Born Killers d'Oliver Stone
Non-Esoteric Andalltha related stuff, Pardon my French (FR posts)

Petits bijoux cinématographiques à voir, à regarder ou à visionner

Quand je perds mon temps sur Facebook, je tombe souvent sur des appels à l’aide de personnes qui “ne savent pas quoi regarder ce soir”. Je vous ai donc dressé une petite liste non exhaustive des films qui m’ont le plus marqué dans laquelle je vous invite à piocher gaiement.

Je ne regarde des films que depuis deux ans, il y a donc de fortes chances que je mette à jour cette petite sélection dans quelques mois.

Anyway, ayez du fun !

Natural Born Killers d'Oliver Stone

Natural Born Killers d’Oliver Stone

Natural Born Killers. Une réflexion intelligente sur la violence et la façon dont elle est perçue par les médias. Une ambiance générale psychédélique et dérangeante. Des scènes tournées en noir et blanc, d’autres en couleurs. Des passages en dessin animé et des parodies de sitcoms. Scenario initial de Quentin Tarantino. Bande originale de Trent Reznor. Mon film préféré !

Oldboy de Park Chan-wook

Oldboy de Park Chan-wook

Oldboy. Adaptation cinématographique du manga du même nom. Deuxième volet d’une trilogie sur le thème de la vengeance. Le film qui m’aura hanté le plus longtemps. Je n’en suis d’ailleurs toujours pas guéri.

Synecdoche, New York de Charlie Kaufman

Synecdoche, New York de Charlie Kaufman

Synecdoche, New York. Une sorte de gros gâteau avec plein de trucs dedans. Un film riche et abouti sur l’intelligence du bonheur. Beau, unique.

Happiness de Todd Solondz

Happiness de Todd Solondz

Happiness. Pour son petit côté Electric Retard.

The Social Network de David Fincher

The Social Network de David Fincher

The Social Network. Un drame psychologique. Une musique subtile et hantante. Jouissif.

One Hour Photo de Mark Romanek

One Hour Photo de Mark Romanek

One Hour Photo. Du génial Mark Romanek. Avec Robin Williams dans un rôle un peu inhabituel.

Lost Highway de David Lynch

Lost Highway de David Lynch

Lost Highway. Pour la beauté de Patricia Arquette. Pour l’ambiance noire. Mais aussi pour le scénario qui n’est absolument pas absurde et incompréhensible comme on l’entend souvent.

The Elephant Man de David Lynch

The Elephant Man de David Lynch

The Elephant Man. La triste histoire de Joseph Merrick. Certaines scènes de violence faite à cette personne différente m’ont tellement écœuré que j’en ai eu des réactions physiques. Tremblements, sursauts.

Cannibal Holocaust de Ruggero Deodato

Cannibal Holocaust de Ruggero Deodato

Cannibal Holocaust. “Je ne suis pas raciste, mais…” l’homme blanc, c’est quand même le pire des trous du cul.

Mondo Cane de Paolo Cavara, Gualtiero Jacopetti et Franco Prosperi

Mondo Cane de Paolo Cavara, Gualtiero Jacopetti et Franco Prosperi

Mondo Cane. “Je ne suis pas raciste, mais…” l’homme blanc, c’est quand même le pire des trous du cul.

Seul Contre Tous de Gaspar Noé

Seul Contre Tous de Gaspar Noé

Seul Contre Tous. La morale et sa subjectivité.

Ex Drummer de Koen Mortier

Ex Drummer de Koen Mortier

Ex Drummer. Un film social flamand. Sale, laid, triste, drôle et réaliste.

The Brotherhood of War de Kang Je-gyu

The Brotherhood of War de Kang Je-gyu

The Brotherhood of War. Dur, terrible. Fort, puissant. Triste, émouvant.

Ichi the Killer de Takashi Miike

Ichi the Killer de Takashi Miike

Ichi the Killer. Une bande originale originale. Des effets spéciaux spéciaux.

Love Exposure de Sion Sono

Love Exposure de Sion Sono

Love Exposure. Le film dure quatre heures et c’est franchement pas assez.

Donnie Darko de Richard Kelly

Donnie Darko de Richard Kelly

Donnie Darko. Un adolescent sensible, intelligent et perturbé. De l’amour, du fantastique et un gros lapin imaginaire.

The Devil's Rejects de Rob Zombie

The Devil’s Rejects de Rob Zombie

The Devil’s Rejects. La suite de The House of 1000 Corpses. Mais genre en deux fois plus réussi. Avec les méchants les plus cool de toute l’histoire du cinéma. J’exagère à peine.

Requiem for a Dream de Darren Aronofsky

Requiem for a Dream de Darren Aronofsky

Requiem for a Dream. Un film réaliste sur le thème des drogues. Héroïne, cocaïne, médicaments, télévision, rêves de célébrité. Et cætera. Déprimant à mourir.

Bronson de Nicolas Winding Refn

Bronson de Nicolas Winding Refn

Bronson. Un film sur Bronson. Par le réalisateur de Drive, un film que je n’ai pas aimé, car trop représentatif de la création artistique d’aujourd’hui : tout dans la forme, rien dans le fond. Mais Bronson, c’est différent. Bronson, c’est l’Orange Mécanique du 21ème siècle.

Midnight Express d'Alan Parker

Midnight Express d’Alan Parker

Midnight Express. Une histoire vraie. Un film fort et intense. Et une bande originale signée Giorgio Moroder, le grand maître.

Scarface de Brian De Palma

Scarface de Brian De Palma

Scarface. La scène finale. LA SCÈNE FINALE !

Standard

2 thoughts on “Petits bijoux cinématographiques à voir, à regarder ou à visionner

  1. Pingback: D’autres petits bijoux cinématographiques à voir, à regarder ou à visionner | Esoteric Newspaper by Thierry Jaspart

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s