Esoteric Andalltha, Pardon my French (FR posts), Thoughts

Révolution quantique

L’étudiant Hervé Julien me questionne régulièrement au sujet du criticisme kantien, mouvance philosophique qui consiste à remettre en question la thèse structuraliste. Je prends aujourd’hui le temps de rendre publique une synthèse des grandes idées dégagées lors de nos entretiens. Le structuralisme est, selon moi, la manière la plus pertinente d’aborder la question humaine. L’ethnologie est, globalement, une réflexion humaniste comparative. Néanmoins, cette idée n’est pas partagée par tous les acteurs de la sociologie contemporaine. La première difficulté est d’ordre terminologique. La seconde, d’ordre sémantique. En effet, l’ensemble des variations des non-lieux de la modernité pourrait se définir contre un univers pré-structuré par l’individualisme. Il n’en est rien. Le sens, autant que le mythe, ne peut être fabriqué. L’être en soi est inaccessible et ne peut être deviné que par l’analyse des phénomènes par l’entendement. La quête de la compréhension de l’Homme est alors divisée entre les jugements a priori et a posteriori et les jugements synthétiques et analytiques. Penser, c’est juger. Si l’on ne juge pas, on ne pense pas. En revanche, le passage du monde clos à l’épistémologie permet aux penseurs libertariens de s’inviter dans les débats politiques. L’essence de l’étude de la morale et de la moralité est donc à reconsidérer. Les concepts d’esthétique et d’universalité de l’esthétique fusionnent en une seule et même entité matérielle et spirituelle. Ce que l’on pourrait appeler le conservationnisme philosophique devient alors l’illustration sensible d’une vérité considérée comme indiscutable. C’est. Du. Je. Une augmentation de la pauvreté. Révolution quantique.

Standard
Pardon my French (FR posts), Thoughts

Fin du Monde 2014 Belgique-Algérie

Lectrices,
Lecteurs,

Une fois n’est pas coutume ! C’est la question des risques technocratiques liés à l’évolution systématique des marchés transatlantiques vers le fédéralisme forcené que j’ai envie de poser aujourd’hui. C’est un sujet qui m’est cher. Je voudrais rappeler les raisons pour lesquelles je suis si attaché à la souveraineté nationale. Premièrement, la signature de ce fameux pacte de paix perpétuelle a accéléré le processus de modification du droit constitutionnel. On le sait, l’ensemble de nos institutions est parfaitement maintenu et il est du droit normal d’un parlement et d’un gouvernement que de renoncer au bénéfice d’une entité plus importante, en l’occurrence l’Europe. Cependant, la régularisation de l’arythmie diplomatique américaine constatée ces derniers mois s’aligne invariablement sur la même moyenne définie par les règles d’unanimité qui doivent s’appliquer de façon inconditionnelle. Ensuite, ce sentiment conservationniste exacerbé partagé par les négociateurs aveugle littéralement l’électeur. Le face à face est inévitable. Il est parfois très vif, avec un ton pointu. Néanmoins, il est incontournable. Je pense qu’il n’y a pas lieu de procéder à une exclusion générale. C’est, à mon sens, l’action intellectuelle qui est en danger. Ce qui est en cause, c’est l’incurie des pouvoirs politiques français. Le protectionnisme solidaire est, en conséquence, impossible. C’est une technique complexe bien connue qui requiert des aciers fins. Il est donc sans dire qu’aucun détenteur d’autorité n’a la moindre raison de dormir sur ses deux oreilles ! Je conclurai brièvement en affirmant haut et fort que ce qui compte aujourd’hui, c’est le projet de désacralisation du gotha mondial de la finance et de l’économie qui, on le sait, s’apprête à aller regarder le match au Café Littéraire Wallon à 18h tapantes en Outremeuse. 1,20€ la bière !

Standard
Non-Esoteric Andalltha related stuff, Pardon my French (FR posts), Thoughts

« Citation. Répétition erronée d’une déclaration d’autrui. » (Ambrose Bierce)

Un article dont le sujet est sensiblement identique au sujet de cet article-ci.

« Puis-je rire des vieux ? Oui, mais il faut se dépêcher avant qu’ils ne soient plus là. » (Philippe Geluck)

« Dans le passé, il y avait plus de futur que maintenant. » (Philippe Geluck)

« À l’école, en algèbre, j’étais du genre Einstein. Mais plutôt Franck qu’Albert. » (Philippe Geluck)

« Au pays des travestis, les rois sont reines. » (Philippe Geluck)

« Si les pétroliers transportaient de l’eau de mer, on s’en foutrait qu’ils fassent naufrage. » (Philippe Geluck)

« Le nageur américain Mark Splitz, qui avait gagné sept médailles d’or aux Jeux olympiques de Munich en 1972, a récemment avoué qu’en fait, il ne savait pas nager. Durant toute sa carrière, il a juste fait semblant. » (Vincent Haudiquet)

« Le nom de Quentin Vachdet ne figurera pas dans le Livre des records. Il a certes réussi à graver entièrement Les Misérables de Victor Hugo sur un grain de riz, mais au prix d’un ruse grossière : tout du long, il a écrit « Cosette » avec un seul « t ». » (Vincent Haudiquet)

« Un conseil aux parents dont le gosse a avalé du sable et du ciment : ne lui faites rien boire ! » (Coluche)

« Ne buvez pas d’alcool au volant : vous pourriez en renverser ! » (Coluche)

« Dans les fins de mois, ce qui est le plus dur, c’est les 30 derniers jours. » (Coluche)

« L’ennemi est con, il croit que c’est nous l’ennemi, alors que c’est lui. » (Pierre Desproges)

« J’ai le plus profond respect pour le mépris que j’ai des hommes. » (Pierre Desproges)

« Quand un philosophe me répond, je ne comprends plus ma question. » (Pierre Desproges)

« Le jour de la mort de Brassens, j’ai pleuré comme un môme. Alors que – c’est curieux – mais, le jour de la mort de Tino Rossi, j’ai repris deux fois des moules. » (Pierre Desproges)

« Le plus difficile dans la zoophilie, c’est la drague. » (Bernard Lherbier)

Standard
Non-Esoteric Andalltha related stuff, Pardon my French (FR posts), Thoughts

Un peu des vœux

Je vous souhaite pour l’année 2014 (et pour celles qui suivront aussi, tant qu’on y est) de belles surprises, une santé de fer, de l’amour véritable, du sexe torride, du fric mais pas trop, de la confiance en vous mais pas trop, des moments de qualité passés avec vos proches, des fous rires incoercibles, de la bière, du MDMA et ma bite dans votre cul (pour les plus charmantes d’entre vous).

Profitez de la vie, DARETS !

Standard
Esoteric Andalltha, Pardon my French (FR posts), Stories, Thoughts

Vos émotions en grand

Maintenant, place au mépris et à l’arrogance !

Belgium’s Got Talent : une des plus laides “aventures humaines” que j’aie pu vivre ces dernières années. Content d’être enfin libéré de cet enfer.

Je m’en veux juste beaucoup de ne pas avoir présenté quelque chose d’encore plus mauvais. Faire rire trois personnes et demi, c’était encore de trop. J’ai failli.

Et maintenant, foutez-le dans votre cul, votre surréalisme à la belge !

Une toute belle soirée à tous.

Du corps mutilé, du rire, de l'émotion !

Du corps mutilé, du rire, de l’émotion !

Standard
Esoteric Andalltha, Pardon my French (FR posts), Stories, Thoughts

Day One Festival, suite

Photo prise par Damien-Paul Gal

Photo prise par Damien-Paul Gal

En me promenant dans le petit monde bleu et blanc de Facebook, je suis tombé sur cette photo du mur que j’ai spammé pour l’exposition Day One à Anvers. Je m’étais fait une fête d’y présenter mon tout nouveau projet street art, les IRL Pop-Ups. Les organisateurs de l’événement, ces amoureux de l’art libre et contestataire, allergiques à la censure, ont visiblement recouvert absolument toutes les affichettes représentant des publicités pour des sites de rencontre et de jeux en ligne avec leurs propres flyers. Motivés, sans doute, par la peur que les visiteurs tombent dans le coma à la vue d’une bite ou d’un bout de nibard.

Vive le graffiti, bouh au street art bobo et consensuel !

Standard